Une nouvelle promotion de hauts fonctionnaires dominicains reçoit le master de haute gestion publique [es]

32 fonctionnaires des administrations centrales et locales dominicaines ont reçu ce mardi 29 août 2017 leur diplôme de master en haute gestion publique des mains du ministre Ramón Ventura Camejo. 120 fonctionnaires dominicains ont déjà bénéficié de ce programme, créé en 2008 par la Pontificada Universidad Católica Madre y Maestra (PUCMM) en partenariat avec l’Ecole Nationale d’Administration (ENA).

Santiago de los Caballeros – Souriants, émus et fiers, 32 hauts fonctionnaires des administrations centrales ou locales dominicaines étaient réunis hier dans le bâtiment de second cycle de l’université PUCMM pour recevoir leur diplôme de master en gestion publique des mains du ministre de l’Administration Publique, Ramón Ventura Camejo. A ses côtés, le recteur de la PUCMM et le conseiller de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France ont chaleureusement félicité les étudiants.

Après 16 mois de cours intensifs conclus par un mémoire de spécialisation, ces fonctionnaires ont récolté les fruits de leurs efforts avec enthousiasme. Né d’une coopération entre la PUCMM et l’ENA, le master en haute gestion publique est un dispositif de formation continue qui propose à des fonctionnaires dominicains occupant des postes à hautes responsabilités de renforcer leurs connaissances et leurs aptitudes.

Créé en 2008 et abordant des thèmes tels que la gestion stratégique, l’élaboration de budgets par objectifs, la conception et l’évaluation des politiques publiques, la transparence dans la gestion publique ou la gouvernance électronique, ce master offre à ses étudiants les outils théoriques pour améliorer leurs pratiques et participer à l’effort national de modernisation de l’administration. Le programme a déjà formé 120 fonctionnaires.

Célèbre en France pour avoir formé des dizaines de ministres et quatre présidents de la République (Emmanuel Macron, François Hollande, Jacques Chirac et Valéry Giscard d’Estaing), l’Ecole Nationale d’Administration a été fondée après la seconde Guerre mondiale pour fournir à l’Etat français des fonctionnaires de carrière, formés d’une manière harmonisée.

« Ce master en gestion publique n’est pas une copie du cursus que l’ENA propose en France. Il a été conçu avec le ministère de l’Administration Publique pour prendre pleinement en compte les spécificités de la République dominicaine » explique Keyvan Sayar, conseiller de coopération de l’ambassade de France. « C’est une grande fierté pour nous que l’ENA soit associée au travail de modernisation de l’administration publique dominicaine ».

En tant que pays co-président du Partenariat pour un gouvernement ouvert, la France s’est engagée dans l’amélioration de la transparence, l’efficacité et la redevabilité de son administration grâce aux technologies de l’information. Un thème intégré au master qui permettra aux diplômés de contribuer à l’effort national sur ce sujet en République dominicaine.

publié le 19/09/2017

haut de la page