Mise en place de mesures d’accompagnement pour faciliter le retour des Français de passage

Depuis la fermetures des frontières dominicaines le 16 mars, 5300 Français ont été évacués. L’Ambassade de France, avec le concours d’Air France, a pu organiser un vol de rapatriement de 152 passagers le 22 avril.

Depuis la fermeture des frontières dominicaines le 16 mars, les vols ferries ont permis d’évacuer 5300 Français de passage jusqu’au 25 mars, dont 3422 sur 10 vols d’Air France. Nos compatriotes qui n’avaient pas pu embarquer sur ces vols ont été rapatriés sur ceux d’autres compagnies telles que Air Caraïbes, Tui Fly, Iberia, Air Antilles et même Condor, British Airways et Blue Panorama Airlines. Les vols Air France ont également permis de rapatrier 943 étrangers, principalement des Européens. Grâce à la mobilisation des équipes de l’ambassade, des Consuls honoraires, des Chefs d’ilots, ces opérations ont pu être menées à bien.

Le nouveau vol de rapatriement affrété par Air France le 22 avril et organisé par l’ambassade a permis à 152 passagers de rejoindre Paris. Ce vol a décollé de Saint-Domingue à 13h30 à destination de Pointe-à-Pitre et tous les passagers ont ensuite pu embarquer sur un vol à destination de Paris, quittant la Guadeloupe à 18h30 le même jour.

Par ailleurs, le poste a également choisi d’organiser des transferts par bus depuis la province pour deux groupes de passagers, ceci afin de faciliter le trajet de nos compatriotes (difficulté de trouver des taxis et prix excessifs pratiqués) et de s’assurer que tous les passagers seraient présents à l’embarquement.

En outre, des enveloppes contenant deux masques chirurgicaux, les attestations d’entrée en France métropolitaine et en Guadeloupe, et celle pour circuler en France, ont été distribuées à chaque passager, par une équipe de l’ambassade présente à l’aéroport.

publié le 29/04/2020

haut de la page