La France, un acteur majeur de la solidarité vaccinale [es]

La pandémie de la Covid-19 a entrainé la mort de plusieurs millions de personnes et perturbe la vie de milliards d’autres. Or, seul l’accès équitable à un vaccin à l’échelle mondiale, protégeant notamment les agents de santé et les personnes les plus à risque, peut réduire l’impact de cette pandémie sur la santé publique et l’économie.

C’est pourquoi, dès février 2021, le président de la République a encouragé ses partenaires du G7 à mettre en place un mécanisme de don de doses. L’objectif était de vacciner en priorité les soignants dans les pays africains. A l’occasion du Sommet du G7 de Carbis Bay en juin 2021, la France s’est engagée à donner, d’ici la fin 2021, 60 millions de doses de différents vaccins (AstraZeneca, Pfizer, Janssen, Moderna) en s’appuyant majoritairement sur l’expertise de COVAX pour en assurer la livraison. Le 25 septembre 2021, le président de la République a rehaussé cet objectif à 120 millions de doses d’ici la mi-2022.

Qu’est que COVAX ?

La facilité COVAX est soutenue par la France depuis sa création en avril 2020., Elle a pour but de permettre le développement, l’achat et la livraison de doses de vaccins contre la Covid-19 pour les pays aux revenus les plus faibles ainsi que pour les pays qui souhaitent acheter les vaccins pour eux-mêmes (dits pays autofinancés).

L’ambition de ce dispositif unique est de permettre la couverture vaccinale d’au moins 30 % de la population dans les pays en développement d’ici à la fin de l’année 2021, en ciblant les personnes prioritaires (dans un cadre équitable défini avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS)). COVAX constitue ainsi la réponse multilatérale la plus concrète pour faire des vaccins contre la Covid-19 un véritable bien public mondial.

Une action qui démontre l’efficacité du multilatéralisme en action

Les dons de doses sont indispensables pour soutenir les campagnes de livraison de COVAX. A court terme, ces dons représentent la seule réponse efficace pour accélérer les campagnes de vaccination partout dans le monde et lutter contre le développement et la propagation de nouveaux variants qui menacent les progrès accomplis dans la réponse à la pandémie.

La France est pionnière de ce dispositif de solidarité vaccinale puisqu’elle a initié des dons dès le mois d’avril 2021. Elle considère comme essentiel que ces dons interviennent précocement et dans des volumes pertinents pour accélérer les campagnes de vaccination. A ce titre, elle a d’ores et déjà attribué plus de 20 millions des doses sur lesquelles elle s’est engagée et leur livraison est en cours.

La démarche française s’inscrit dans un partenariat avec les grandes organisations internationales en santé (OMS, Unicef et Gavi, l’Alliance du vaccin) mais aussi régionales comme l’Union africaine et son mécanisme AVAT, avec lequel un accord permettra de livrer rapidement 10 millions de doses à des pays du continent africain.

publié le 08/10/2021

haut de la page