L’artiste plasticienne franco-allemande Lou Rat-Fischer milite pour l’environnement au Centre Dominico-allemand [es]

Cette artiste, qui vient de séjourner en République Dominicaine, a organisé plusieurs ateliers pour de jeunes élèves ainsi que des artistes locaux à Saint Domingue, Santiago, Las Terrenas, et Bani.

Dans le cadre d’une iniciative de collaboration entre les ambassades allemande et française, le Centre Dominico-allemand accueille l’exposition “Injerto” de l’artiste plasticienne Lou Rat-Fischer.
Keyvan Sayar, Lou Rat-Fischer y Estelle Piaton - JPEG
Frappée par la déterioration de la flore et la maltraitance de la faune, Lou Rat-Fischer raconte à travers ses travaux la connection entre ces deux éléments et les êtres humains.

L’exposition comprend des objets récupérés en pleine nature ou au milieu de la rue, des gravures, des photographies critiques des dommages causés par les hommes à la nature. Toutefois, elle ne se considère pas comme une activiste-dénonciatrice, mais plutôt témoin de la beauté de notre planète. Selon ses propres mots, elle agit à travers une “sensibilisation pacifiste”.

Lou Rat-Fischer est née à Starsbourg en France. Diplômée de l’École supérieure des Beaux-Arts de Bretagne ainsi que de l’Académie des Beaux-Arts de Trèves (Allemagne), c’est une artiste binationale et biculturelle. À 27 ans, elle a déjà réalisé plusieurs résidences en France et en Allemagne, exposé à Berlin et à Tokyo, et voyagé dans divers pays de l’Europe de l’Est.
JPEG
L’exposition reste ouverte au public jusqu’au 7 décembre, de 9h à 17h30, le lundi, mercredi, jeudi et vendredi ; le samedi, de 11h à 15h, au Centre Dominico-allemand, situé au 212, rue Isabel la Católica, dans la Zone Coloniale de Saint Domingue. Seront diffusés prochainement d’autres lieux d’expositions dans le pays et en Europe.

publié le 04/12/2018

haut de la page