Clôture du Programme "Appui à la Lutte Contre la Criminalité Organisée en Région Caraïbes" (ALCORCA) [es]

La République dominicaine, Haïti, Cuba, le Mexique et la Jamaïque ont participé au lancement de ce projet mis en place en novembre 2015.

La Direction Nationale du Contrôle des Drogues (DNCD) et le Programme d’« Appui à la Lutte Contre la Criminalité Organisée en Région Caraïbes » (ALCORCA), projet soutenu par la France dans les Caraïbes, ont clôturé le programme de coopération internationale, initiative visant à améliorer et renforcer la lutte contre la criminalité organisée.

JPEG - 317.4 ko
Participantes en el acto de Clausura
Foto JPG 317.4 ko

Pendant la période de formation, quelque 800 agents de la DNCD, des membres du pouvoir judiciaire, des officiers des Forces Armées, la Police Nationale, ainsi que des membres de divers organismes de sécurité, ont été formés à la lutte contre la criminalité transfrontalière, le trafic de stupéfiants, le blanchiment d’argent et aux techniques de surveillance, d’analyse de données téléphoniques et de renseignement.

Cette formation technique a permis aux services interinstitutionnels des pays réunis autour de ce projet de renforcer leurs connaissances et leur capacité de riposte face au crime organisé.
La République dominicaine, Haïti, Cuba, le Mexique et la Jamaïque ont participé au lancement de ce programme mis en place en novembre 2015 et qui s’inscrit dans le cadre de la coopération internationale comme axe stratégique institutionnel de la DCND.

« A l’achèvement du programme ALCORCA, qui s’est tenu pendant trois ans dans le pays, cette alliance technique se renforce et accroit ses capacités de coopération régionale pour parvenir ensemble à mettre en place des mécanismes qui permettront d’affronter les menaces communes » a assuré le Général José E Matos de la Cruz, Président de la DNCD, lors de la clôture de l’évènement.

A son tour, l’Ambassadeur de France en République dominicaine, Didier Lopinot, a souligné que lors de sa participation au Sommet de l’ONU, le Président Danilo Medina avait indiqué qu’à l’instar de l’action menée face au changement climatique, la lutte contre la criminalité et les stupéfiants, devait être menée sur trois niveaux : local, national et international, pour obtenir des résultats tangibles.

A cet égard, l’Ambassadeur a précisé qu’à un niveau international, « ALCORCA a contribué efficacement à la sécurité générale des citoyens et à l’amélioration des conditions de sécurité dans la région ».

A cette cérémonie étaient présents, le Président de la Cour Suprême de Justice, Mariano German Mejía, le Directeur de la Police Nationale, Ney Aldrin Bautista Almonte, le porte-parole de la Direction de coopération de sécurité et de défense du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères, le Commandant Eric Pech, la Directrice de l’École de la Magistrature, Gervasia Sosa, ainsi que des représentants des délégations d’Haïti, de Cuba, du Mexique, de la Jamaïque et de Colombie.

publié le 22/10/2018

haut de la page