Agence Française de Développement [es]

L’Agence française de développement (AFD), établissement public industriel et commercial (EPIC), finance des projets de développement à long terme depuis plus de 70 ans afin de lutter contre la pauvreté et de contribuer à la croissance durable économique et sociale et à la protection de l’environnement dans plus de 100 pays.

L’AFD concrétise la politique de coopération internationale en matière de développement du Gouvernement français sur les 5 continents grâce à un réseau de plus de 70 agences et bureaux de représentation dans le monde. L’AFD accorde des prêts au secteur public et privé, dont la durée peut aller jusqu’à 20 ans, avec une période de différé de 5 ans. Les taux d’intérêts, fixes ou variables, peuvent être bonifiés. L’AFD accorde également des garanties bancaires (fonds ARIZ) et subventions pour le renforcement des capacités et la réalisation d’études.

Proparco, créée en 1977, est la filiale de l’AFD dédiée au financement du secteur privé à travers des prises de participation en fonds propres, financements de type « mezzanine » et hybrides, ainsi que tous types de prêts à moyen et long terme complétant l’offre bancaire commerciale traditionnelle aux entreprises privées d’infrastructures, industrielles ou de services, fondations et institutions financières.

L’AFD gère également le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM), fonds public bilatéral de subventions du Gouvernement français, dont l’objectif est de compléter les financements de projets innovants de protection de l’environnement et de préservation la biodiversité dans plus de 100 pays.

Enfin, l’Agence a créé en 1963 le Centre d’Etudes Financières, Economiques et Bancaires (CEFEB), université d’entreprise du Groupe AFD, basée à Marseille Elle a pour objectif de renforcer les capacités professionnelles du personnel des bénéficiaires existants ou potentiels des prêts du Groupe AFD, de ses partenaires internationaux et du personnel du groupe. Le CEFEB propose un master de gestion de projets, des diplômes et séminaires spécialisés dans les domaines d’intervention de l’AFD. En 2015, plus de deux mille participants ont suivi une formation au CEFEB.

En 2015, le groupe AFD a octroyé plus de 8 milliards d’euros dans 85 pays et dans les Outre-Mer.


L’AFD en République Dominicaine

Les premières interventions dans le pays de l’AFD et sa filiale Proparco ont débuté en 1998 et le premier bureau a ouvert en 2001. L’AFD a financé des projets à fort impact social et environnemental dans les domaines de la préservation des ressources naturelles, de l’éducation supérieure, de la santé et du secteur des PME/PMI. Ces premières initiatives se poursuivent conjointement avec le financement de vastes projets d’infrastructures durables dans les secteurs suivants :

  • Aménagement territorial et villes durables

L’AFD finance des projets d’infrastructures et équipements publics ayant pour but de réduire les émissions de carbone (transports collectifs accessibles, plans de rénovation et développement urbain intégré permettant un meilleur accès aux logements sociaux et aux services publics communautaires, amélioration des services d’eau et assainissements et projets d’énergie verte, etc.).

Les projets de l’AFD ont pour objectif de démocratiser l’accès à des services publics respectueux de l’environnement, anticipant ainsi les défis liés à l’expansion urbaine en matière de mobilité urbaine et d’intégration sociale.

En 2011, l’AFD a octroyé un prêt à l’Etat dominicain d’un montant de 230 millions de dollars d’une durée de 20 ans pour la construction de la ligne 2 du métro de Santo Domingo (14 stations sur 13 km). En 2015, 200 000 personnes empruntaient cette ligne chaque jour.

De plus, grâce au fonds d’études et de renforcement de capacités (FERC), l’AFD finance à hauteur de 900 000 euros sous forme de subventions des études dans les secteurs de l’aménagement du territoire et de la mobilité urbaine, de l’eau et de l’assainissement, des études d’impact environnemental et sur le climat, des séminaires et des actions de renforcement de capacités.

Le projet d’aménagement territorial et mobilité urbaine de Saint-Domingue Est – prêt de 210 millions de dollars

La ville de Saint Domingue Est illustre les défis du pays en termes de développement urbain. Les rives du fleuve Ozama sont tout particulièrement touchées par les effets du changement climatique qui affectent les 300 000 habitants qui peuplent la zone et vivent dans des situations de précarité et de vulnérabilité extrêmes. En 2012, les autorités dominicaines ont mis en chantier un programme ambitieux d’aménagement territorial et de mobilité urbaine, dont l’impact social et environnemental est très important. Le programme comporte 4 composantes :

- le relogement des habitants de La Barquita, quartier insalubre et inondable, dans une nouvelle zone dotée d’équipements communautaires (la Nueva Barquita) ;
- la création d’un système de transport fluvial (Acuabus) et d’un téléphérique urbain réalisé par la société Poma reliant le nouveau quartier de La Barquita avec le métro ;
- l’extension de la ligne 2 du métro à Saint-Domingue Est ;
- la réhabilitation de l’ancien quartier de La Barquita avec la création d’un parc écologique.

Selon les estimations, le projet Saint-Domingue Est permettra de réduire de 200,000 tonnes les émissions de CO2 à l’année, ce qui équivaut à 1% des émissions totales de la République Dominicaine en 2014.

  • Gestion responsable des ressources naturelles

Depuis 2001, l’AFD finance Plan Sierra, plan de reforestation et de développement rural de la Cordillère Centrale de la région du Cibao grâce à des prêts et des dons d’assistance technique pour un montant total de 14 millions d’euros. Ces programmes exécutés par l’association à but non lucratif Plan Sierra mettent en œuvre la reforestation des pins endémiques et promeuvent le développement des communautés rurales.

L’AFD a contribué en 2009 au fonds Critical Ecosystem Partnership Fund (CEPF) par une subvention de 20 millions d’euros, dont 7 millions dédiés à des projets de protection de la biodiversité dans les Caraïbes.

En 2015, l’AFD a accordé un prêt budgétaire sectoriel de 50 millions de dollars à l’Etat dominicain dans le secteur de l’eau et de l’assainissement pour la réalisation du projet « Cinco ciudades », projet d’assainissement et de réhabilitation des réseaux de différentes provinces exécuté par l’Instituto Nacional de Aguas Potables y Alcantarillados (INAPA) avec la société française Vinci, ainsi que d’autres projets de la Corporación del Acueducto y Alcantarillado de Santiago (CORAASAN).

  • Education supérieure, formation professionnelle et santé

L’AFD et Proparco financent des universités et établissements hospitaliers privés reconnus pour la qualité de leurs services lorsque ces derniers mettent en œuvre des politiques publiques d’accès des populations sans ressources à leurs prestations. Ils favorisent également la modernisation de leurs infrastructures.

Une éducation plus accessible et de meilleure qualité

Depuis 2003, le groupe AFD a ainsi accordé plus de 50 millions de dollars à La Pontificia Universidad Católica Madre y Maestra (PUCMM) pour ses programmes de crédits étudiants aux étudiants sans ressource sur la base du mérite, pour la construction de nouvelles infrastructures, ainsi que pour la montée en gamme et l’internationalisation de ses programmes.

- PROPARCO a financé deux projets à hauteur de 12 millions en 2003 et 16 millions en 2015 pour l’extension et la modernisation des infrastructures des campus de Saint-Domingue et Santiago ;
- L’AFD a accordé plusieurs financements à l’université depuis 2007 : un premier prêt de 5 millions d’euros en 2007 qui a bénéficié à plus de 1 500 étudiants, dont 7% d’haïtiens et 60% de femmes ; un deuxième de 6 millions d’euros qui a bénéficié à 2 800 étudiants et enfin un troisième de 10 millions d’euros en cours d’exécution et qui a pour but l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments des 2 campus et l’excellence académique par la mise en place de master et doctorat en partenariat avec des établissements internationaux de renommée, en particulier avec des universités françaises.

En 2013, l’AFD a accordé un prêt de 2 millions d’euros à FONDESA, institution de microfinance, et en 2014, un prêt de 5 millions à FUNDAPEC. Ces deux prêts sont destinés aux programmes de crédits étudiants de l’Instituto Superior de Agricultura.

De plus, l’AFD a prêté à l’Etat dominicain 5 millions de dollars pour la construction et l’équipement d’un centre de formation en hôtellerie et gastronomie afin d’améliorer la qualité et la compétitivité du secteur touristique. L’école sera située à l’Est du pays dans la zone accueillant plus de 80% des touristes étrangers. Le projet est mis en œuvre par l’Instituto Nacional de Formación Técnico Profesional (Infotep), l’organisme de formation professionnelle de l’état dominicain, et comprend une assistance technique de l’Ecole hôtelière d’Avignon.

Des services de santé modernes, efficients et solidaires

L’AFD a accordé en 2010 un prêt bonifié de 18 millions de dollars pour la construction et l’équipement du nouveau centre cardiovasculaire à l’hôpital Centros de Diagnóstico y Medicina Avanzada y de Conferencias Médicas y Telemedicina (CEDIMAT). La contrepartie de la bonification est utilisée par CEDIMAT pour instaurer un programme régulier de « journées de solidarité » offrant un accès gratuit aux soins à des patients souffrant de pathologies cardio-vasculaires sans revenus et sans couverture maladie, un programme de prévention du rhumatisme articulaire aigu en partenariat avec le Ministre de la Santé Publique, ainsi que des opérations chirurgicales gratuites pour les enfants de classes défavorisées souffrant de malformations cardiaques congénitales.

De son côté, PROPARCO a également accordé en 2013 un prêt de 10 millions de dollars à l’Hospital Metropolitano de Santiago (HOMS) pour la création d’une unité cardiovasculaire et la mise en service de l’équipement médical adéquat.

  • Croissance économique durable

Le groupe AFD promeut la croissance économique durable par le financement à long terme des PME/PMI qui améliore la compétitivité du secteur privé (création, expansion, et innovation et modernisation de l’activité).

Depuis 1998, le groupe AFD (Proparco en particulier) a ainsi octroyé des lignes de crédit à long terme et des garanties aux principales banques commerciales du pays (en particulier Banco BHD León, Banco Popular Dominicano, Banreservas) pour financer ou garantir des projets d’investissements d’entreprises et PME exportatrices. De plus, l’AFD a accordé des prêts de 5 millions de dollars à des institutions de microfinance (Banco Ademi et FONDESA) pour développer le crédit productif de PME, tout particulièrement dans le secteur agricole.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site dédié à l’action de l’AFD en République Dominicaine : http://republiquedominicaine.afd.fr

Les projets de l’AFD en photos

Siège de l'AFD à Paris
INFOTEP - Atelier de menuiserie
INFOTEC - La boulangerie
Plan Sierra : Les pépinières
Plan Sierra : plantation de forêt
Projet d'aménagement du territoire et de mobilité urbaine à Saint-Domingue Est : La Barquita
Projet : extension de la ligne 2 du métro
Projet : La nouvelle Barquita
PUCMM : La Bibliothèque
Modernisation du campus de l'Université PUCMM de Santiago et programmes de prêts étudiants PUCMM
Plan de transport collectif et construction d'une seconde ligne de métro pour la ville de Santo Domingo
Centre cardiovasculaire CEDIMAT et amélioration de l'accès aux soins

Coordonnées

Directeur : Grégory Villeneuve

Responsable des opérations : Valéry Vicini

Agencia Francesa de Desarrollo

Avenida Gustavo Mejía Ricart #98, esq. Abraham Lincoln
Edificio Corporativo 2010, Local 201
Piantini
Santo Domingo, D.N.
República Dominicana

Tel : +1-809-547-1289
Courriel : afdsaintdomingue@afd.fr

publié le 05/12/2016

haut de la page