ALCORCA : « Balistique, scène de crime et narcotrafic » [es]

Pendant la formation théorique
Activité pratique
Participants au séminaire de balistique

Une formation ALCORCA s’est déroulée du 17 au 21 avril 2017 à Saint-Domingue sur la thématique « Balistique, scène de crime et narcotrafic » au bénéfice de 20 agents et officiers de la Police Nationale dominicaine et de la Direction Nationale du Contrôle des Drogues (DNCD), et de 4 fonctionnaires de la Direction Centrale de la Police Judiciaire d’Haïti. Cette formation a été dispensée par le capitaine Jean-Charles OLVERA, du Centre Interministériel de Formation Anti-Drogue de Fort-de-France, et par le brigadier Lionel PORTIER, en poste au Service de l’Identité judiciaire de Guadeloupe.

La Police Technique et Scientifique a pour principales missions, sur le terrain, d’effectuer des constatations techniques, de rechercher, prélever et conditionner les traces et indices. Les experts ALCORCA ont également dispensé une formation balistique sur l’étude des armes, les munitions, les trajectoires de tir et la balistique lésionnelle, en présentant notamment les nouveaux outils utilisés par la Police Technique et Scientifique française.

La Police Technique et Scientifique est née au tout début du 20ème siècle. En France, deux hommes ont marqué son histoire : Alphonse Bertillon, qui a institué le signalement anthropométrique et imposé la technique de l’empreinte digitale en utilisant les travaux pionniers de Francis Galton ; et Edmond Locard, qui a créé à Lyon, en 1910, le premier laboratoire de police scientifique.

publié le 27/04/2017

haut de la page